jeudi 4 décembre 2014

Côté HISTOIRE : Armistice du 11 novembre

Dans mes activités professionnelles, il y a une activité qui me tient particulièrement à cœur. je participe à l'Option "DEVOIR DE MÉMOIRES". Certes j'ai toujours aimé l'histoire sur toutes les époques mais cette idée de mémoires à réveiller en moi toutes les histoires de mon grand père. J'ai alors compris ce qu'il essayait de faire. Il fallait qu'il partage, qu'il explique, qu'il raconte pour que personne n'oublie.

Le thème de travail depuis l'année dernière est bien évidemment le centenaire de la première guerre mondiale, la Grande Guerre.
Il était donc tout naturel de participer à la commémoration du 11 novembre. 

Même si nous n'avons pas les mêmes élèves chaque année, ce travail garde une belle continuité. Le travail des élèves de l'année dernière a été exposé à la mairie de Clermont-Ferrand avec le travail d'autres établissements. 

Vitrine contenant des lettres de poilus locaux
Sculpture réalisée avec Jérôme De Sousa, cette sculpture évoluera sur
tout le centenaire de la Grande Guerre.
De Sousa Art
Ils ont été également invités, avec les élèves de cette année, à la commémoration du 11 novembre au cimetière des Carmes à Clermont Ferrand. 
Au programme : lectures de lettres de poilus, chants, discours de l'adjoint au maire, de militaires, dépôt de gerbes... 
La Marseillaise avec la fanfare du 92ème régiment d'infanterie bien sûr accompagnée par des élèves de l'école de langage des signes de la ville qui ont mimé l'hymne en même temps que les autres chantaient.


Monuments aux morts Cimetière des Carmes

Tous les ans, les élèves de l'Option participent aussi activement à cette commémoration à Gannat, la ville où est le collège.

Cette année, ils ont lu des lettres de poilus locaux, vivants dans les communes environnantes avant de partir à la guerre. Ils ont également nommés les MORTS POUR LA FRANCE de l'année 1914. 
Tous leurs travaux étaient exposés dans la salle où nous nous sommes réunis pour le verre de l'amitié.

A cette occasion, avec leur professeur de musique, ils ont entonné la chanson de "Novembre 1918. Moment très émouvant de ces jeunes investis dans ce devoir de mémoire. 



L'après-midi, retour à Clermont Ferrand entre adultes pour les festivités du 11 novembre. Fanfare et chants sont à l'honneur.



Il y a quelques années, j'aurai trouvé barbant d'aller à une commémoration, mais j'ai intégré l'importance de celles-ci pour les anciennes générations mais également pour les nouvelles, qui ne doivent en aucun cas oublier ce qu'il s'est produit pas le passé. Les élèves ayant fait l'option nous on dit régulièrement qu'ils continueront à ne pas oublier mais qu'ils transmettront à leurs enfants. Ils honorent aujourd'hui la mémoire de leurs aïeuls.