lundi 22 août 2016

Voyage Scolaire à Verdun

Nous sommes dans le bus du retour et comme je n'arrive pas à dormir, j'en profite donc pour commencer mon petit article. Autant mettre mon temps à profit et surtout que plein de choses se bousculent dans ma tête avec toutes ces visites sur les sites de la Grande Guerre...

Lundi 2, 3 et 4 mai, nous avons organisé un voyage scolaire à Verdun pour l'option "Devoir de Mémoires". Nous sommes donc partis en bus à 5h du matin avec 23 élèves et 5 accompagnateurs pour visiter sept sites de la première guerre mondiale.
Maintenant que mon contrat de travail est définitivement terminé au collège, ce voyage met un point final magnifique à mon travail. Je voulais donc le partager avec vous, chers lecteurs.
Verdun n'est pas un lieu comme les autres. Ce que l'on ressent sur les sites est intense. Je pense sincèrement qu'il est important d'y amener nos élèves ou nos enfants afin qu'ils prennent conscience du monstrueux massacre qu'a été cette guerre.

La butte de Vauquois


Vauquois, petit village meusien, théâtre de la guerre de tranchées, de la guerre des mines.
14 000 soldats y prendront la vie. Gigantesque termitière, chaque camp ayant essayé d'avancer tant bien que mal. Le site est resté en l'état et il est entretenu par l'association des amis de Vauquois.






 Trous d'obus
Si vous voulez en savoir plus : Association des amis de Vauquois


Le Cimetière Américain de Romagne sous Montfaucon


14 246 soldats américains ayant combattus pendant la première guerre mondiale sont enterrés dans ce lieu. La plupart sur la bataille Meuse-Argonne.



La chapelle. De chaque côté sont inscrits les noms des soldats américains dont les corps n'ont pas été retrouvés. A droite du bâtiment, le drapeau américain et à gauche le drapeau français s'élèvent. Nos élèves ont pu participé à la descente des drapeaux du soir. Ils étaient très fiers de pouvoir y participer.

Descente des drapeaux






Fleury devant Douaumont
Village mort pour la France en 1916




Sur ce chemin conduisant aux champs de bataille, la nature a repris ses droits et fait apparaître sa magnifique verdure. Elle laisse entrevoir un espoir de paix. Cette nature rend hommage aux sangs mêlés de plusieurs nations en montrant que tout a un recommencement.


Photo : Alexandre Herbunot, notre chauffeur qui a beaucoup de talent.

Soldat de bois, en arrière plan, trous d'obus qui ont détruit le village.


Le fort de Douaumont


Le 8 mai 1916, les Allemands occupent le fort. Une explosion due à une erreur humaine crée un effondrement. Les pertes furent lourdes, les Allemands commencèrent à enterrer les morts mais comme on en retrouvait toujours, le commandement les fit placer dans deux casemates qui furent murées. Des 800 à 900 soldats qui périrent, 679 sont enterrés derrière cette croix. 
C'est le cimetière allemand du fort.





L'ossuaire de Douaumont



Monument à la mémoire des soldats de la bataille de Verdun. Construit après l'armistice de 1918, le bâtiment abrite les restes de 130 000 soldats inconnus, aussi bien français qu'allemands.



Dans le jardin de l'ossuaire, 16 142 tombes de soldats français dont 592 stèles de soldats musulmans.
Le bâtiment verra le jour en août 1932, inauguré par le président de la république Albert Lebrun. Il a la forme d'un glaive enfoncé dans le sol. La tour, du haut de ses 46m, offre une vue sur les champs de bataille.


Le fort de Vaux


Pigeonnier du pigeon Vaillant

Trous d'obus devant le fort de Vaux


Et voila, j'espère sincèrement que cette belle balade à Verdun vous aura donné envie de faire le voyage. 
Je ferai un article supplémentaire sur Verdun, pour vous présenter le comité franco-allemand qui s'occupe du camp de la vallée Moreau (ancien camp allemand de 3ème ligne) et dont les membres travaillent dur afin de faire perdurer cet héritage.


Je terminerai avec une citation de Ferdinand Foch.


"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, 
un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir."